Les différents degrés et types de surdité

Schéma de l’oreille

Quand je vous disais qu’on repartait du B.A. ba, je ne plaisantais pas ! Ce schéma vous permettra de vous y retrouver dans les différentes parties de l’oreille et les noms des différents éléments de l’oreille.


L’oreille humaine se décompose en trois parties différentes :

L’oreille externe, qui comprend le pavillon, le canal auditif et le tympan. Elle sert de conduit qui guide les sons environnants vers le système auditif. Le pavillon capte les ondes sonores (vibrations de l’air) et les transmet au tympan via le conduit auditif.

L’oreille moyenne, qui est une cavité remplie d’air. Elle contient les trois os les plus petits du corps humain : le marteau, l’enclume et l’étrier. Ils sont reliés d’un côté au tympan et de l’autre à l’oreille interne par une fine membrane. Leur rôle est d’amplifier la vibration captée par le tympan.
D’autre part, la trompe d’Eustache met l’oreille moyenne en communication avec la gorge. Sa fonction principale est d’égaliser la pression de l’air dans l’oreille moyenne avec celle de l’air ambiant.

L’oreille interne, qui se compose de la cochlée et des canaux semi-circulaires – les deux anneaux que vous voyez en haut à gauche de la cochlée, et qui se rattachent au début du canal cochléaire.
La cochlée est responsable du traitement du signal auditif, et les canaux semi-circulaires du sens de l’équilibre. Le canal cochléaire , rempli de liquide, est muni de fines cellules ciliées sur toute sa longueur. Les vibrations des osselets de l’oreille moyenne se propagent ainsi dans le liquide et excitent les cellules ciliées. Celles-ci transforment ces vibrations en signaux nerveux, transmis au nerf auditif. Les informations sonores sont par là transmises au cerveau pour être interprétées.

(Source du texte : http://www.annuaire-audition.com)

Classifications de la surdité

Il existe trois grandes classes de surdité :

Surdité de transmission :

La surdité est dite de transmission quand l’oreille externe ou moyenne est touchée, et que l’oreille interne est intacte. Ses principales origines sont :
– le manque de mobilité du tympan (dont les causes sont multiples : otite séreuse / séro-muqueuse, calcification, perforation, cholestéatome …)
– un problème sur la chaîne ossiculaire (ankylose de l’étrier ou otospongiose, luxation d’un osselet, lyse …)

Surdité mixte :

Cette classe de surdité relève à la fois d’un problème de transmission et de perception.

Surdité de perception :

La surdité est dite de perception lorsque l’oreille interne – autrement dit la cochlée, ou les voies nerveuses post-cochléaires – est lésée, alors que l’oreille externe et moyenne est valide.
Les causes peuvent également en être multiples : barotraumatisme, traumatismes sonores aigus (type explosion) ou chroniques (exposition professionnelle au bruit sur de longues durées sans protection), maladie de Ménière, ou auto-immune dans certains cas, tumeur des voies nerveuses, presbyacousie, prise de médicaments ototoxiques, syndrome de Waardenburg…

(Source du texte : Wikipedia, article Surdité)

Degrés de surdité

Il existe 5 degrés de surdité, délimités par des seuils de perte auditive globale, calculés en décibels. Une audition performante a une perte égale à 0 dB.

Surdité légère : perte de 21 à 40 dB.   La parole est perçue à voix normale, difficilement perçue à voix basse ou lointaine. La plupart des bruits familiers sont perçus.

– Surdité moyenne : perte de 41 à 70 dB. La parole est perçue si on élève la voix. Le sujet comprend mieux en regardant les   mouvements labiaux du locuteur. Il existe une gêne selon le bruit et l’éloignement de la source sonore.

Surdité sévère : perte de 71 à 90 dB. La parole est perçue lorsqu’on parle d’une voix forte près de l’oreille. Les bruits forts sont perçus.

Surdité profonde : Aucune perception de la parole n’est possible à ce stade. Seuls les bruits graves très puissants sont perçus. Ils sont rarement identifiés. Ce degré comporte 3 groupes :

– Premier groupe : perte entre 91 et 100 dB
– Second groupe : perte entre 101 et 110 dB
– Troisième groupe : perte entre 111 et 119 dB.

Surdité totale ou cophose :  perte moyenne de 120 dB et plus. Aucun bruit n’est perçu.

Pour vous donner une idée de l’importance de la perte en décibels, regardez le schéma suivant :

(source du schéma : audika.com)

4 réflexions au sujet de « Les différents degrés et types de surdité »

  1. Ping : Les conséquences du bruit sur la santé – Les méfaits du Bruit

  2. Ping : le bruit bastian radu – Les méfaits du Bruit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *