Nelson Lakes National Park

 
 
 
 
Parties le matin de Motueka, il ne nous faut qu’une heure et demie via la Motueka Valley Highway pour arriver à St Arnaud, porte d’entrée du Nelson Lakes National Park. On se met en jambes avec une balade d’une heure autour du Rotoiti Lake – le plus petit des deux lacs – avant de déjeuner sur le fronton du lac, puis de reprendre la route jusqu’au Rotoroa Lake pour faire la Braeburn Track qui le longe en partie.
 
Ce sera la plus belle des deux balades, même si on n’y a pas de point de vue surplombant, on se console avec les chutes d'eau qui en sont l'attraction principale et le beau sous-bois qui fait tomber sur nous le calme des frondaisons sous la lumière dorée de la fin d'après-midi. Puis en revenant au fronton du Rotoroa Lake, qui est de loin le plus spectaculaire des deux lacs, bordé par des montagnes hiératiques, et un mont enneigé visible dans le lointain.
 
 
 
 
Au début on voulait dormir juste devant cette vue de carte postale, mais on se fait persécuter par les sandflies pendant deux heures – le temps de se faire assiéger par des nuages de mouches, de prendre quelques bonnes piqûres et de commencer à les gratter ! On finit par battre en retraite et décamper jusqu’à une aire de camping gratuit au croisement des Highway 6 et 63, où l’on passe une nuit tranquille au milieu de trois campervans et d’une tente minuscule.
 
Moralité : ce n'est pas forcément devant les plus beaux paysages que l'on dort le mieux !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *