Bananamania

 

 

Sans la banane, l'humanité ne serait que poussière stérile dispersée aux quatre coins d'un univers sombre et froid. La banane est à l'espèce humaine ce que le miel est aux ours, l'herbe aux vaches : la nourriture de base, sans laquelle toute survivance est impossible. Autrement, comment voulez-vous que le singe ait pu donner naissance à l'homme ? L'imagerie enfantine ne se trompe pas lorsqu'elle représente les ouistitis radieux en train d'éplucher une banane; c'est de là que découle leur jovialité et le germe de leur future évolution : l'homme est né de l'humour surgi chez les singes. Sans sens de l'humour, qu'est-on sinon bestialité ? – Pour ce que rire est le propre de l'homme, comme disait si bien Rabelais. Les mangeurs de banane sont les hommes les plus drôles de la terre, c'est prouvé scientifiquement.

(Bon allez, j'arrête là, je pleure littéralement de rire derrière mon ordi, avec mon banana milk – quand je vous disais que la banane rend de bonne humeur !)

*Hem* Tout ça pour dire qu'à mon sens, la banane est le plus succulent de tous les fruits; pour moi les gens qui n'aiment pas la banane passent à côté d'une dimension essentielle de l'existence, un peu comme s'ils n'aimaient pas le soleil (comme disait le Bob des muffins – cherchez pas, référence obscure réservée aux initiés…), et les trois choses les plus précieuses jamais inventées par l'humanité (bon, en l'occurrence par Marc Grossman et De Vecchi) après le chocolat et Roald Dahl, sont la recette du banana bread, du smoothie banane-caramel, et des muffins à la banane et aux dattes qui sont à se rouler par terre de pâmoison. Voilà, c'est dit.
C'était la divagation du jour; vous pouvez disposer messieurs-dames…
 

Et selon la légende, "banane" est l'un des premiers mots que j'ai prononcés. Pourquoi donc "banane" ? Bin, parce que j'en voulais une :D

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *