Lollipops

 

Quiconque me connaît sait que je nourris une passion in-dé-ra-ci-na-ble pour les bonbons depuis ma première quenotte, que les boulangères de mon quartier de l'époque me connaissaient comme si elles m'avaient tricotée, et qu'aujourd'hui encore, il ne faut surtout pas me laisser toute seule avec une boîte de Quality Street, l'un de mes hobbies d'été étant de les vider très proprement en un temps record.
Ceci posé, devinez donc ce que je fais lorsque je passe devant un magasin de bonbons à l'ancienne, bien caché dans une petite rue d'Adelaide ? Bin, je le dévalise, forcément :D Et je le prends en photo, pour faire l'inventaire de ce qu'il me reste à tester.

Car, figurez-vous que le pays le plus inventif de la terre en matière de bonbons est l'Angleterre – ce n'est pas par hasard si Roald Dahl, l'auteur de Charlie la Chocolaterie et de Moi, Boy, fut élevé en terre d'Albion – qui a dûment transmis son savoir et son péché mignon à ses anciennes colonies du bout de la terre. L'Australie et la Nouvelle-Zélande ont donc perpétué le savoir-faire, et non contentes d'importer des cargaisons de bonbons du Royaume-Uni, ont créé les leurs. Et importent également tout spécialement des Etats-Unis les bonbons… Wonka. (Ceux qui ne voient pas la référence sortent de la salle et vont lire Charlie et la Chocolaterie TOUT DE SUITE !)

Alors, vous imaginez, si en plus je trouve des bonbons se réclamant de la folie et l'inventivité de mon seigneur et maître des douceurs, il FAUT que je les goûte ! Je suis donc ressortie de la boutique avec une bonne poignée d'entre eux, pour voir ce que cela donnait. Bon, je m'en doutais, il y a plein de trucs assez chimiques, mais ils ont eu des idées pas mal en termes de mixage des saveurs et d'innovation en termes de matière, d'aspect, et de sensation gustative. Les Gobstoppers m'ont bien dérouté au début, et le concept de la Nerds Rope est super marrant, n'en déplaise aux neuneus qui veulent leur bonbons de 1x1x0,5 cm dans un papier qui crisse et pis c'est tout. Les RedSkins prétendent être des "stretchtastically long chews" soit "fantastensiblement longs à mâcher" si j'ose traduire à ma sauce, et ils ne démentent pas leur slogan, j'ai cru que j'allais me fouler la mâchoire au début, avant de piger le principe :D. Les Nerds sont plus basiques et un peu trop chimiques à mon goût, mais les fruit toffees sont cool (dit par une fille qui n'a jamais rien trouvé de plus cool que les Maoam et les faisait disparaître en 3 secondes chrono) et j'aime l'inventivité des packages qui reboostent un peu le côté funky des bonbons à côté des emballages un peu vieillots de certaines marques qui préfèrent insister sur leur classicisme et leur longévité plutôt que de se donner un coup de jeune. Ce n'est que mon avis, ceci dit ! Et j'aime tout autant les classiques que les nouveaux, du moment que c'est bon. Encore plus si c'est des toffees, des fudges, ou quoi que ce soit impliquant du caramel et du chocolat ensemble *miom-miom-miom*…

Et surtout, ce qui a piqué mon intérêt, c'est que j'ai retrouvé dans ce magasins certains des bonbons dont parle Roald Dahl dans Moi, Boy : les Gobsloppers (qui ne sont pas la même chose que les Gobstoppers, nan mais enfin, suivez un peu…), les Sherbet Bombs et les Pear Drops, entre autres. Je ne les ai pas encore tous goûtés, mais ça ne va pas tarder… Et ce en relisant Moi Boy, bien évidemment !

Ho mais j'y pense, ça m'a l'air vraiment super-duper urgent, ça. Vous m'excusez très chers, je reviens… bientôt :D

 

    

 

Infos pratiques, pour les addicts :

Blackeby's Old Sweet shop
18 James Place
Adelaide SA 5000

http://www.blackebysweets.com.au

http://www.wonka.com/

Roald Dahl (Wikipedia-fr)

Roald Dahl (Wikipedia-en)

Une réflexion au sujet de « Lollipops »

  1. mmh cha à l'air vachement bon tout cha ! attention aux caries!
    dis tu nous en ramènes qqs uns de ces fameux bonbons Wonka ? :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *