Rottnest Island

 

 

"Rotto" pour les intimes, comme l'appellent les habitants de Perth, est une petite île de 11 km de long et 4,5 km de large à son point le plus étendu. Elle se trouve à 19 km de la côte; on y accède par le ferry via Perth en plus d'une heure, ou via Fremantle en 45 mn. Les voitures y sont interdites, le seul moyen de déplacement étant les navettes locales, qui font le tour de l'île… ou le vélo. Vous devinez sans peine lequel j'ai choisi :D d'autant plus qu'on peut louer un vélo en même temps que l'on achète son billet de ferry – le casque, obligatoire sur l'île, étant fourni avec. L'équipe du ferry s'occupe du transport de votre vélo, que vous n'avez qu'à cueillir à l'arrivée, puis rendre au moment du retour.

 

L'île est le berceau, et l'unique endroit où peut encore vivre en sécurité l'un des plus petits marsupiaux australiens : le quokka. Inutile de vous dire qu'il est également l'attraction principale de l'île pour tous; personne ne veut repartir sans en avoir vu un !
Quokka bis
Chose pas si difficile que ça, malgré mes déconvenues : j'en ai croisé un deux minutes à peine après avoir enfourché mon vélo, tout près du petit centre commercial de Thomson Bay, si bien que je ne l'ai pas pris en photo, me disant que j'allais en rencontrer plein d'autres à ce rythme-là (Oui, bon, je sais. Mais mon appareil était enterré au fond de mon sac, je venais juste de me mettre en selle… et puis zut, je voulais pédaler !). Et j'ai été bien marrie de n'en voir aucun jusqu'au milieu de l'après-midi, pas loin de Bickley Point. Pile entre les deux croisements de la piste de vélo avec la voie de train, il y a un abri avec quelques panneaux expliquant le mode de vie, le régime alimentaire et la vie du quokka, et une jetée qui s'enfonce dans les arbres sans qu'on sache trop pourquoi. Je vais y jeter un oeil en rigolant en douce : comme si j'allais tomber sur un quokka là maintenant… Et je m'arrête net à la vue d'une petite boule de poils en train de faire sa toilette le plus tranquillement du monde. Mais là, impossible d'atteindre l'appareil photo sans le faire s'enfuir, c'est peine perdue.

Je remâche encore ma frustration en arrivant à la fin de la boucle qui me ramène à Thomson Bay, quand je manque rouler sur deux quokkas en train de brouter au milieu de l'esplanade déserte. Pour le coup, j'attrape l'appareil photo et les shoote avant qu'il n'aient eu le temps de dire ouf… tout ça pour découvrir deux secondes après que l'on peut marcher à 50 mètres de ceux-là sans les faire moufter. Je me suis senti un peu bêtasse sur le coup :D – mais au moins je l'avais, ma photo de quokka !

Seule au mondeMais surtout, les paysages qu'offre Rottnest Island sont époustouflants; le gouvernement australien l'a transformée en réserve et a très bien préservé l'environnement naturel de l'île, si bien qu'on se sent vraiment perdu dans la nature. Impression renforcée par le fait que j'étais venue un jour de semaine, et qu'il n'y avait donc pas âme qui vive sur les pistes, excepté les conducteurs des navettes qui passaient de temps en temps, avec un signe de la main et un "G'day !" sonore. J'ai donc pu profiter pleinement du soleil et de la vue à chacun de mes arrêts :). Je me suis seulement fait peur dans un raidillon traître plein de sable et de buissons épineux où mon vélo a dérapé, et en descendant dans une coulée de sable vers un petit creux rocheux, laquelle a commencé à s'effriter sous mon poids à mi-chemin. Heureusement il m'a suffi de sauter entre les buissons pour arrêter le dérapage.

 

 

(Source : Rottnest Express)

Les pistes de vélo ne sont pas difficiles, mais enchaînent petites montées raides, descentes, tours et détours, si bien qu'il faut quand même un peu d'endurance pour avaler sans peine le circuit de 22 km qui fait le tour de l'île (The Basin – Geordie Bay- Little Armstrong Bay – Catherine Bay – Stark Bay – Rocky Bay puis toute la côte via Salmon Bay et Parker Point jusqu'à remonter sur Thomson Bay). Et si vous voulez vous amuser comme moi, à pousser dans les moindres recoins où peut passer le vélo, il faut compter environ 3h30 de balade, 4h si vous allez jusqu'à West End. Assurez-vous seulement d'avoir assez d'eau, car passé Geordie Bay, il n'y a plus de point d'eau potable où remplir vos gourdes.

Les plus beaux points de vue, à mon sens, sont Little Armstrong Bay, Mary Cove et Parker Point. Il faut transpirer un peu pour arriver vraiment au bord de la côte pour les deux premiers, mais le panorama est époustouflant, et l'eau cristalline.
Et le meilleur moment pour aller à Rottnest est sans conteste… l'hiver. Il faisait déjà 20° quand je suis arrivée sur l'île à 11H, et je me suis vite retrouvée en T-shirt sur mon vélo au bout de 5 mn. Je n'ose même pas imaginer le four que cela doit être l'été, et les locaux ont confirmé mon impression.

 

Infos pratiques :

La compagnie la plus répandue pour aller à Rottnest Island est en toute simplicité la Rottnest Express. Tarifs et horaires sont sur le site; comptez environ 60 AU$ pour l'aller-retour en saison basse, 80 AU$ en saison haute. Le prix s'explique par le fait que Rottnest Island est une réserve fédérale protégée, où le gouvernement demande un prix d'entrée.

Si vous voulez prendre le ferry à l'embarcadère de Fremantle (d'où le trajet est nettement moins cher que si vous partez de Perth), il vous faut prendre le train depuis Perth via la Fremantle Line jusqu'à… Fremantle, tout simplement, qui est le terminus. En sortant de la station, prenez à droite et suivez la ligne de train sur 50 mètres; vous trouverez rapidement un panneau rouge indiquant la direction à suivre pour traverser les rails et rejoindre l'embarcadère qui se trouve au "shed C", pratiquement en face de vous dès que vous avez traversé.

Une fois au guichet, vous pouvez choisir d'acheter avec votre billet de ferry une location de vélo (28 AU$) ou d'équipement de snorkelling (33 AU$ pour un masque, un tuba et des palmes). Vous pouvez bien sûr apporter votre propre équipement si vous en avez un; cependant faites attention, les vols de vélos particuliers ne sont malheureusement pas rares sur l'île.
Ou bien encore, si vous n'avez pas envie de faire du sport, ni de marcher, vous trouverez également sur l'île un service de bus local, qui vous permet de monter et de descendre de chaque navette ("shuttle") autant de fois que vous le désirez. Le billet pour la journée coûte 10 AU$.

 

EDIT : Les photos sont en ligne, dans la galerie Rottnest Island !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *