Une fraction de seconde

Est-ce que vous savez –
Est-ce que vous savez seulement ce que cela représente, parfois, le courage ?

Le courage de faire ce pas en plus; le courage de se tourner vers quelqu'un et de lui tendre la main en premier.
Le courage de parler le premier, et de parier sur la bonté de la personne qui se trouve devant vous ?
Le courage de parler à l'asocial, au paria; ou inversement, de parler à l'adulé, à l'influent.
Le courage de reconnaître la différence pour mieux bâtir un pont entre vos similarités
Le courage de faire quelque chose que vous n'aviez jamais fait, même en rêve; que vous ne vous auriez jamais pensé capable de faire jusqu'à l'instant où vous sentez que vous devez le faire ?

Parfois, tout semble d'une simplicité lumineuse; et parfois, je suis terrorisé d'avance par ce que je vais faire. La première situation n'arrivant en général qu'après la seconde. Justement, après le moment où vous avez besoin de vous mettre un sacré coup de pied dans le derrière. De trouver en vous la force de vaincre vos peurs, vos appréhensions, toutes ces phrases qui commencent par "Oui mais et si…" Et si je me suis trompé ? Et si je suis sur le point de tout ficher en l'air ? De faire une grosse bêtise ? Et si je fais confiance à quelqu'un qui n'est pas digne de confiance ? Et si ? Et si ? Et si ?… Sachant que la seule façon de les vaincre, c'est d'en accepter la présence, et l'éventualité que ce qu'elle prédisent arrive. Et ce courage-là, il vous demande vraiment, VRAIMENT d'en avoir dans le ventre pour y croire jusqu'au bout. Pour croire que, malgré nos défauts, nos oublis et nos imprudences, cela va marcher. Qu'on est capable de faire marcher cela jusqu'au bout. Qu'on a une bonne étoile, qui fera ce qu'il faut si on n'arrive pas à tout faire, à nous tout seul. I

Il y a des moments où je me dis que je suis en train de faire la dernière chose au monde que je voudrais faire.
Et, souvent, très vite après ce moment-là, arrive le moment où je me dis que ça en valait la peine.
Mais, durant la fraction de seconde qui fait la liaison entre ces deux moments… – je prie juste pour avoir toujours le courage d'y parvenir, et la chance d'y survivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *