Punakaiki Rocks

 
 
 
 
 
Le réveil entre les deux highways, après la nuit passée dans un havre de paix loin, loin loin des mouches est… difficile. Il fait FROID et le vent à couper au couteau n’arrange rien… Mais on survit au petit déjeuner et au rangement de la voiture, au prix de doigts gelés, et on prend vite la Buller Gorge Road pour retrouver le soleil. La route est quelque peu… sinueuse, on va dire, pour être gentils !

Nelson Lakes National Park

 
 
 
 
Parties le matin de Motueka, il ne nous faut qu’une heure et demie via la Motueka Valley Highway pour arriver à St Arnaud, porte d’entrée du Nelson Lakes National Park. On se met en jambes avec une balade d’une heure autour du Rotoiti Lake – le plus petit des deux lacs – avant de déjeuner sur le fronton du lac, puis de reprendre la route jusqu’au Rotoroa Lake pour faire la Braeburn Track qui le longe en partie.

Nelson – Miyazu Gardens et Botanical Reserve

 
Journée plus reposante aujourd’hui avec une petite excursion citadine à Nelson, pour recharger le carton de nourriture, et se promener dans les jardins japonais de la ville, Miyazu Gardens. Tout petit, ce parc est essentiellement dédié au repos et à la pratique du zen… et c’est ici que je me fais mon premier bobo du voyage, en trébuchant sur une pierre alors que j’ai l’appareil photo à la main ! Heureusement, j’en serai quitte pour quelques écorchures reçues en protégeant l’appareil dans la chute. Et une petite frayeur lorsque ledit appareil, pourtant indemne, se met soudain à réagir bizarrement aux réglages, jusqu’à ce que j’aie l’idée de démonter et de remonter l’objectif. Tout rentre aussitôt dans l’ordre, avec un gros soupir de soulagement pour couronner le tout.
On pousse un peu plus loin ensuite, jusqu’à la Botanical Reserve, où se trouve la balade devant nous mener au « centre de la Nouvelle-Zélande » (pour des raisons topographiques plutôt que géographiques si j’ai bien compris le discours biscornu des panneaux…). Une balade qui monte sec jusqu’au sommet de la colline où se trouve un panorama à 360° sur Nelson et ses alentours, et une spirale marquant ce fameux point central de la Nouvelle-Zélande.
Le temps d’admirer le paysage, et on rentre au coin du feu !

Golden Bay


On démarre dès 8h20 pour Golden Bay, à cent cinquante kilomètres de là. Sur notre chemin, deux arrêts d’importance : la route des Canaans Downs, qui servit de décor à Chetwood Forest dans le film du Seigneur des Anneaux (si vous savez quel est le nom français de cette forêt, je suis preneuse… impossible de me rappeler !), qui s’arrête là où commence la balade de Harwood’s Hole.

 

 

Lire la suite

Interviews update

Juste pour vous informer que je suis en train de faire une grande mise à jour dans les interviews sur l'implant cochléaire – vous pouvez les voir dans la page éponyme "Interviews" du menu de droite.

Pour l'instant y est déjà le beau témoignage de Felicity à propos de ses deux implantations et de l'audition bilatérale qui en a résulté pour elle – et d'autres encore, à venir bientôt !

 

Just to inform you that I'm doing a major update in the interviews about cochlear implant – you can see them in the eponym page "Interviews" on the side menu.

For now, there's Felicity Bleckly's wonderful testimony about her two implantations and her consequent bilateral hearing -and some other coming soon !

 

La liberté de respirer

Avec les vingt ans de ma soeur s'approche pour moi le quart de siècle. Et avec lui, une drôle de sensation : celle de mon propre moi-même, plusieurs années en arrière, qui sent un étau de fer se desserrer autour de lui.

Eh oui… cela vous paraîtra peut-être bizarre. Mais quand j'étais au collège, on me répétait chaque jour sur tous les tons que je finirais SDF, que j'étais une bonne à rien qui se fichait du monde entier et que c'était le seul sort que je méritais si je continuais comme cela. Etc. Alors même que je rentrais épuisée de journées de cours passées à patauger dans un magma de lecture labiale et de recopiage, pour m'échiner encore à essayer de les rattraper en reliant les bribes de phrases glanées avec les notes sibyllines de mes voisins et le manuel de cours lacunaire. Sans compter le temps que me prendraient AUSSI les devoirs. Et mes camarades de classe, qui faisaient leurs devoirs une fois l'an, se voyaient portés aux nues par les professeurs pour l'étendue de leurs connaissances et leur célérité de progression. Cherchez l'erreur.
Lire la suite

Lord of the Ring’s land

img_3862_2ok

 

Après deux semaines et demie de crapahutage, entre roadtrip et hôtes, balades autour de merveilles naturelles et randonnées dans les parcs nationaux, et ce malgré le temps décidément capricieux, je suis passée d'émerveillement en émerveillement devant la luxuriance et la beauté qui se déversaient sous mes yeux à chaque pas.
Et désormais, une seule chose m'étonne : que l'industrie cinématographique n'ait pas réalisé plus vite le potentiel de ce pays en termes de paysages et cadres époustouflants pour n'importe quel film. Il aura fallu Peter Jackson et la saga de fantasy la plus universellement connue dans la littérature pour rendre justice aux richesses de la Nouvelle-Zélande.
Et une seule chose ne m'étonne pas : c'est que le défi panoramique du Seigneur des Anneaux ait été relevé avec aisance. Nul autre pays n'eût pu mieux incarner à la fois la fraîcheur pastorale de la Comté, le mystère de la Lothlorien, les ombres du Mordor ou la grandeur des montagnes de la Moria et des Piliers des Rois. 

Les photos dans les posts précédents (en cours de mise à jour…) ne rendent parfois guère justice à la beauté et l'atmosphère des endroits par lesquels je suis passée; au moins vous donneront-elles un aperçu en creux de la profusion et de la magnificence des paysages, tous totalement différents, tous également captivants.

Waitomo Caves

Glowworms

 

(Veuillez excuser la qualité des photos, elles ont été prises de mon portable !)

Levées à 7h, on trace pour atteindre les Waitomo Caves dès 9h. S'ensuit une longue négociation pour savoir lesquelles on va visiter – car il y a trois grottes au total : la Waitomo Cave, la plus touristique car la plus spectaculaire, Aranui Cave, vantée pour ses terrasses de stalactites et stalagmites roses et bruns, et Ruakuri Cave où l'on entend le bruit des chutes d'eau souterraines et contemple des tapisseries de cristal.

Lire la suite